Vins astringents

Terme d’œnologie : à la découverte d’un vin astringent

Sommaire

Si vous souhaitez assister à une dégustation de vin, vous devez impérativement apprendre quelques notions. Parmi tous les termes, il est fort probable que vous entendiez l’adjectif « astringent ». Voici quelques astuces pour vous permettre de comprendre la notion et reconnaître un vin astringent.

Un vin astringent

Que vous soyez un amateur de bon vin ou que vous aimez juste prendre le temps de déguster un bon verre après le travail, vous avez déjà ressenti une sensation râpeuse au niveau de la langue qui va alors venir assécher votre bouche et laisser une sensation d’amertume. Ce phénomène est dû aux tanins qui, lorsqu’ils sont très présents dans le vin, donnent la propriété d’astringent. On peut également parler d’astringence lorsque nous buvons un thé qui a trop infusé par exemple. Vous pouvez vous rendre sur ce site Vinobordo.Com afin de faire différentes dégustations de vins astringents.

Une qualité de vin ?

Il est sûr que, décrit de cette manière-là, l’astringence peut sembler être une qualité du vin. Cependant, comme pour toute bouteille, cela va dépendre de son équilibre avec les autres caractéristiques qui le composent telles que le sucre, la dose d’alcool ainsi que son niveau d’acidité. Par exemple, une forte acidité viendra accentuer cette astringence tandis que l’augmentation du sucre viendra l’atténuer.

L’astringence n’est donc pas considérée comme un défaut puisqu’elle dépend des équilibres du vin. A noter également que la sensation d’astringence se fera moins sentir dans une bouteille avec une température élevée. Pour comme tout autre vin, cela dépend également des mets que vous lui accordé.

A lire aussi :  La fermentation alcoolique du vin : ce qu'il faut savoir

De plus, un vin à l’astringence marquée est bien souvent un synonyme de jeunesse puisque les tanins ne se sont pas encore assouplis. Petit conseil : si votre vin a tendance à être trop astringent, n’hésitez pas à le carafer ou bien attendez quelques années afin de mieux apprécier sa dégustation.

Un type de vin particulièrement astringent ?

Lors de l’élaboration des vins blancs et rosés, la macération n’excède pas quelques heures, contrairement au vin rouge qui peut durer pendant plusieurs jours. C’est durant cette étape que la composition tannique est déterminée. La teneur en tanins du vin blanc et du vin rosé se révèle donc peu élevée. L’astringence touche donc plus particulièrement les vins rouges.

Il faut également prendre en compte le type et le lieu d’élevage. Par exemple, dans une barrique en bois, il y aura plus de risque d’astringence puisque ce matériau sécrète des tanins. Prenez le temps de vous renseignez sur les modes de production et les lieux d’élevage de votre vin, ce qui vous permettra d’en déterminer son taux d’astringence.

Si vous voulez comprendre l’astringence dans son intégrité, vous pouvez consulter cette thèse dès détaillée. Bon courage !

Retour en haut