A la découverte des vins de Saint-Pourçain

Home / Actualité / A la découverte des vins de Saint-Pourçain

Saint-Pourçain-sur-Sioule est une ville de France qui se trouve dans la région de l’Auvergne-Rhône-Alpes. Ses vignes remonteraient à l’époque des Phéniciens mais c’est surtout à partir du Moyen Âge que le vignoble saint-pourcinois s’est imposé. Ce sont les rois de France Capétiens et la cour des papes à Avignon qui servaient du vin de Saint-Pourçain à leurs tables. En 2009, l’institut national de l’origine et de la qualité (INAO) a attribué le label AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) au vignoble de Saint-Pourçain.

L’histoire des vins de Saint-Pourçain

L’histoire des vins de Saint-Pourçain n’est pas banale. Il semblerait que leurs origines remontent à l’époque gallo-romaine. Toutefois, c’est surtout à partir du Moyen Âge que le vignoble saint-pourcinois s’impose. En effet, à cette époque, les vins sont acheminés par voie fluviale vers l’Ile-de-France. En 1241, le roi Saint Louis organisait ses fêtes en servant du vin de Saint-Pourçain et il n’était pas le seul à en consommer. Guillaume d’Auvergne, évêque de Paris au XIIIe siècle, était particulièrement séduit par les vins du domaine de Saint-Pourçain. L’Allier, département français qui abrite le vignoble de Saint-Pourçain, confirme qu’il est connu pour l’importance de la culture viticole. D’ailleurs, à la fin du XVIIIe siècle, le vignoble saint-pourcinois s’étend sur plus de 8000 hectares. Cette fin de siècle marque une belle avancée pour les vins de Saint-Pourçain mais pas seulement. Les vins de Bourgogne concurrencent ceux de Saint-Pourçain. À l’époque, quelques vignerons employaient la fleur de sureau pour teindre le vin rouge ordinaire, ce qui ne plaisait pas forcément. De même, le prix des vins était trop cher alors que ces derniers manquaient de corps et de consistance. Pire encore, de l’eau semblait parfois avoir été ajoutée (souvent pour masquer la consommation illégale des bateliers qui transportaient le vin).

Autres épisodes sombres pour les vins de Saint-Pourçain : le déploiement des chemins de fer et la crise du phylloxera (un type de puceron qui ravage les vignes). Grâce au transport en train, les vins de Bordeaux et de Bourgogne concurrencent directement ceux de Saint-Pourçain pour être vendus à Paris. Le phylloxera, quant à lui, réduit brutalement le domaine viticole saint-pourcinois. Conséquences : les vignerons n’ont pas d’autre choix que de diversifier ce qu’ils produisent voire même de pratiquer d’autres activités pour continuer à vivre. Aujourd’hui, il ne reste plus que 640 hectares de vignoble saint-pourcinois dispersé à travers 19 communes dans le département de l’Allier autour de Saint-Pourçain-sur-Sioule.

Cépages, sols, grottes, vins de Saint-Pourçain

Le vignoble de Saint-Pourçain est localisé en Auvergne à 300 mètres d’altitude. Il y bénéficie d’hivers froids et d’étés chauds qui contribuent à la bonne maturation des raisins. Il propose différents cépages pour ses vins blancs, rouges et rosés. Chacun de ces vins bénéficie du label AOC depuis 2009 :

AOC Saint-Pourçain rouge

Le vin rouge vient de deux cépages : gamay N (au moins 40%) et pinot noir N (au moins 25%).  Ils associent forcément les deux cépages de gamay et de pinot noir. Ce sont des vins relativement légers dont on apprécie les notes de fruits secs.

AOC Saint-Pourçain blanc

Le vin blanc vient surtout du chardonnay B comme cépage principal (au moins 50%). Toutefois, il est aussi issu de tressallier (qui est une sorte de sacy B) et, plus rarement, de sauvignon B. Les vins blancs de Saint-Pourçain sont caractérisés comme étant secs. On dit également qu’ils sont plutôt tendres et relativement vifs. Ils tiennent bien en bouteille.

AOC Saint-Pourçain rosé

Le vin rosé vient uniquement du gamay et est plutôt sec.

Les sols et grottes

En ce qui concerne les sols du vignoble, on retrouve du sable bourbonnais, du sol granitique et du sol argilo-calcaire. On compte 20 grottes appartenant au vignoble saint-pourcinois avec 19 grottes particulières et 1 cave coopérative. Chacune de ces grottes est habilitée à produire et à commercialiser sa production de vin rouge, de vin blanc et de vin rosé en AOC Saint-Pourçain.

En fait, c’est surtout depuis les années 1980 que le vignoble de Saint-Pourçain s’est renouvelé. Tout a été fait pour mettre l’accent sur la qualité plutôt que sur la quantité. C’est d’ailleurs la Cave de l’Union des vignerons de Saint-Pourçain qui veille au grain. Chaque parcelle du vignoble est méticuleusement contrôlée selon un règlement précis. Des vérifications sont effectuées sur les parcelles trois fois par an. En ce qui concerne l’élevage, il ne se fait pas traditionnellement en fûts à quelques exceptions pour des barriques de chêne de la meilleure qualité.

L’Union des Vignerons de Saint-Pourçain compte 80 vignerons qui, au total, récoltent environ 18000 hl de vin chaque année avec :

  • 11000 hl de vin rouge
  • 4000 hl de vin blanc
  • 3000 hl de vin rosé

Ces 18000 hl de vins rouges, blancs et rosés donnent à peu près 2 millions de bouteilles commercialisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *