Connaître la température de service des vins et du champagne

Home / Autres vins / Connaître la température de service des vins et du champagne

Le vin, qu’il soit rouge, blanc ou rosé, doit être servi à une température idéale. Il en va de même pour le champagne. Bien évidemment, les vins et le champagne ne se servent pas à une température unique ni identique. Il faut veiller à adapter en fonction de plusieurs paramètres.

Ouverture au préalable puis décantation

En ce qui concerne le vin, surtout le vin rouge, il est toujours préférable de prendre quelques précautions avant de le servir. En effet, avant de le verser dans votre verre ou dans celui de vos hôtes, il est fortement recommandé de l’aérer. Pourquoi ? Pour permettre à l’acidité et aux odeurs de soufre de s’atténuer depuis le temps de vieillissement de la bouteille. Attention toutefois à trouver le juste milieu notamment en ce qui concerne les vins plus vieux. Ces derniers peuvent perdre de leur saveur s’ils sont aérés trop longtemps.

Il faut également prendre soin de passer par la décantation du vin. C’est primordial pour déguster du vin rouge dans les meilleures conditions. Pour cela, vous pouvez disposer la bouteille de vin en position verticale la veille de son utilisation. Il faut aussi penser à tester le goût du vin en le goûtant dans un verre. Bien sûr, il faut conserver la bouteille à une température optimale pour ne pas gâcher sa dégustation.

La bonne température de service selon le type de vin : rouge, blanc ou rosé

Pour chaque type de vin, qu’il soit rouge, blanc ou rosé, il faut respecter une bonne température de service. Une température trop basse ne laisse pas les arômes s’affirmer. Une température trop élevée fait qu’on sent trop l’alcool.

Pour les vins rouges

  • Entre 11 et 12°C pour un vin plutôt fruité et léger.
  • Entre 13 et 14°C pour du Beaujolais ou un vin légèrement tannique.
  • Entre 15 et 16°C pour un vin de Bourgogne, du Rhône, de la Loire et pour tout vin ayant une structure moyenne.
  • Entre 17 et 18°C pour un vin de Bordeaux et pour n’importe quel vin ayant une bonne structure.
  • Entre 19 et 20°C pour les vins les plus exceptionnels.

Pour les vins blancs

  • 6°C pour un vin de liqueur.
  • Entre 7 et 8°C pour un champagne simple ou un vin mousseux, du genre Muscat.
  • Entre 9 et 10°C pour un vin d’Alsace Vendanges Tardives, pour un vin de type moelleux qui est plutôt sec, léger ou acide.
  • Entre 11 et 12°C pour un vin blanc sec ou demi-sec du genre Vouvray, Pinot gris d’Alsace, Gewurztraminer.
  • Idem pour un beau champagne ou un beau vin liquoreux.
  • Entre 13 er 14°C pour un très bon vin blanc sec, plutôt jaune ou pour tout vin plutôt oxydatif.
  • Entre 15 et 16°C pour un vin qui a de l’âge et qui tend à être oxydatif.

Pour les vins rosés

  • Entre 7 et 8°C pour un champagne rosé ou tout type d’effervescent rosé.
  • Entre 9 et 10°C pour un rosé léger ou pour un vin de soif.
  • Entre 11 et 12°C pour un beau champagne rosé ou pour du rosé classique.
  • Entre 13 et 14°C pour un Claret de Bordeaux, pour un vin rosé structuré, pour un rosé des Riceys ou pour un Bourgogne rosé.

Il faut savoir que le seau à glace peu diminuer la température d’une bouteille de vin un peu trop brutalement et pas toujours équitablement. Cela dit, il est idéal surtout en été pour conserver une température adéquate.

La bonne température de service pour le champagne

Pour bien servir (et apprécier) le champagne, il faut prendre en compte deux paramètres : la température de service et le style de verre (coupe à large ouverture ou fine flûte). Dans le champagne, il y a des bulles et il faut en tenir compte. Plus le champagne sera tiède (dans les 17°C), plus il y aura de bulles. Plus le champagne sera froid (dans les 4°C), moins il y aura de bulles. Maintenant, il faut aussi tenir compte de son acidité. Le champagne est acide donc il sera merveilleusement apprécié à une température froide (autour de 7 et 9°C). Ça, c’est pour du champagne « de base ». Maintenant, pour un champagne millésimé, c’est un peu différent. En effet, avant d’être mis en bouteille, celui-ci est vieilli longuement et est donc plus gras et moins acide. De ce fait, il serait mieux de le servir à une température entre 11 et 13°C.

En ce qui concerne le choix du verre, une coupe à large ouverture va favoriser la dispersion du CO2, et donc, avoir tendance à faire diminuer l’effervescence du champagne. En revanche, la flûte est idéale car sa forme favorise la concentration des bulles et l’expression des arômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *